fbpx

7 conseils pour rédiger un article de blog SEO

Ajouter un blog à votre boutique en ligne ou votre site vitrine répond à deux principaux objectifs. Le premier, c’est de proposer aux internautes des contenus à forte valeur ajoutée pour valoriser votre expertise et a fortiori favoriser la conversion. Le second, c’est d’optimiser le référencement naturel de votre site.

L’optimisation du référencement naturel ou SEO (pour « Search Engine Optimization« ) consiste à travailler la structure, le netlinking et les contenus de votre site pour améliorer la position de vos pages web sur un moteur de recherche. En l’occurrence, en France, on se concentre principalement sur Google, utilisé par plus de 90 % des internautes sur le territoire.

Mieux votre site est placé sur les pages de résultats de recherche, plus cela génère du trafic (idéalement qualifié). C’est donc autant d’opportunités d’accroître votre notoriété et vos ventes. 

Faisant partie intégrante de votre stratégie de contenu, la création d’un blog peut influer positivement sur le référencement naturel. Pour cela, vous devez sciemment élaborer vos textes. Il ne suffit pas d’écrire à proprement parler : en matière de rédaction web, il existe des règles à suivre pour répondre aux exigences des moteurs de recherche et capter l’attention de vos visiteurs. Nous vous partageons notre expertise en rédacteur web grâce à ces 7 conseils pour rédiger une article de blog SEO. 

1. Choisir des mots-clés pertinents pour le SEO

La première étape de la rédaction d’un article de blog consiste à choisir des mots-clés pertinents pour le SEO. Les mots-clés sont les termes que tapent les internautes dans un moteur de recherche pour obtenir une liste de résultats.

Grâce à votre recherche de mots-clés, vous pouvez mieux comprendre les attentes des internautes, et ainsi orienter votre travail de rédaction web. Rappelez-vous que votre objectif consiste à attirer des internautes sur votre site et surtout à les faire rester. Plus ils passent de temps sur votre blog à lire des contenus, plus Google interprète cela positivement.

Pour trouver des mots-clés, vous pouvez utiliser des outils comme Google Keyword Planner (disponible gratuitement via Google Ads), ubersuggest ou encore SEMrush. Vous pouvez également compléter vos recherches en vous fiant aux contenus directement suggérés par le moteur de recherche. Les recommandations de Google, telles que les « autres questions posées » ou les « recherches associées », sont de bons indicateurs pour étayer vos pistes de réflexion.

Un mot-clé pertinent n’est pas obligatoirement celui qui génère le plus de volume de recherche. Au contraire, ceux-là sont souvent très concurrentiels et il vous sera plus difficile de vous positionner sur la première page de résultat (encore moins en première position).

C’est pourquoi il est préférable de cibler des mots-clés de longue traîne : il s’agit d’une expression composée d’au moins trois mots. Elle est axée sur un mot-clé générique (par exemple, « chaussures ») autour duquel viennent se greffer des termes descriptifs (« chaussures homme cuir marron foncé »). Les mots-clés de longue traîne génèrent moins de trafic, mais celui-ci généralement plus qualifié. De plus, la concurrence est plus faible que sur les mots-clés génériques seuls, ce qui permet d’améliorer plus efficacement le référencement naturel.

Quelle que soit votre méthode, il est important de se concentrer sur un mot-clé principal pour chaque article de blog SEO que vous rédigez. Ce mot-clé doit être positionné de manière stratégique tout au long de votre texte. Les robots de Google doivent rapidement identifier votre mot-clé principal pour mieux vous indexer dans leurs bases de données. Il doit notamment être placé dans vos titres, d’où la nécessité de structurer votre article de blog. 

2. Structurer votre article de blog avec des titres

Structurer votre article de blog avec des titres est essentiel à la fois pour les moteurs de recherche et pour les internautes. 

Ajouter un titre principal (appelé balise H1), des sous-titres (H2, H3, H4…) et des paragraphes permettent de faciliter la lecture du texte. En hiérarchisant les informations, vous guidez Google et vos visiteurs dans la lecture des contenus. 

La lisibilité facilite la compréhension et rend l’expérience sur votre site plus fluide. De plus, les balises Hn sont les premiers contenus que vont lire les robots de Google. Elles sont donc éminemment stratégiques. C’est pourquoi vos titres, particulièrement le H1, doit contenir le mot-clé principal que vous avez précédemment identifié.

Par exemple, un internaute qui cherche une information spécifique peut se référer uniquement aux titres pour aller lire ce qui l’intéresse. Or s’il arrive sur une page faite d’un seul bloc de texte, il y a des chances pour qu’il fasse immédiatement demi-tour. Cela augmente le taux de rebond de votre site et cela a, par conséquent, un impact négatif sur votre référencement naturel. Un article de blog bien structuré est ainsi favorable au SEO, car il a plus de chance d’être lu. 

Au moment de rédiger un article de blog SEO, prenez le temps de soigner vos titres. Puisque ce sont des contenus qui seront naturellement lus en premier, autant par Google que par les internautes, ils doivent être pertinents et accrocheurs. C’est la base d’une rédaction de qualité.

3. Miser sur des contenus exclusifs et de qualité

S’il y a un point sur lequel Google est intransigeant, c’est la qualité de vos articles de blog. Pour satisfaire ses propres utilisateurs, le moteur de recherche se doit de leur proposer des contenus pertinents, qui répondent à leurs attentes. Ainsi, vous devez impérativement miser sur des contenus exclusifs et de qualité. 

Les visiteurs qui arrivent sur votre blog doivent y trouver les réponses à leurs problématiques. S’ils partent immédiatement, Google considère que votre blog n’est pas pertinent et vous rétrograde sur les pages de résultats de recherche. Vous devez donc travailler des contenus à forte valeur ajoutée qui capte l’attention de votre public cible, aussi bien pour le SEO que pour l’expérience utilisateur. C’est aussi important pour votre image de marque : plus vos articles sont qualitatifs, plus cela démontre votre expertise dans votre domaine d’activité. 

Rédiger un article de blog SEO demande donc du temps. Vous pourriez alors être tenté d’aller voir ce que font vos concurrents les mieux positionnées sur le moteur de recherche pour copier-coller leurs contenus… Ce serait une erreur fondamentale ! En matière de rédaction web SEO, les contenus dupliqués sont à éviter absolument. Le duplicate content est une pratique fortement pénalisée par l’algorithme de Google. 

4. Ajouter des liens internes à votre article

Pour optimiser le référencement naturel, vous devez inciter votre lecteur à passer le plus de temps possible sur votre blog (pensez à votre taux de rebond !). Il est alors important de lui suggérer des articles à lire, en plus de celui qu’il parcourt actuellement.

Pour cela, vous pouvez ajouter des liens internes à votre article. Dans le jargon SEO, c’est ce que l’on appelle le maillage interne.

Le maillage interne permet aussi de guider les robots de Google et de leur démontrer votre expertise. Plus ils vous jugent pertinents pour répondre à une thématique, plus vos pages web remontent dans les résultats de recherche. 

Par conséquent, lors de la rédaction de votre article SEO, vous devez réfléchir aux contenus existants que vous pouvez lier aux nouveaux. Cela vous permet par ailleurs de vous assurer que vous ne rédigez pas deux articles identiques et d’enrichir votre cocon sémantique. 

Si ajouter des liens internes est indispensable à tout article de blog SEO, il est inutile de les multiplier. Cela serait contreproductif. Vous devez toujours suggérer des articles connexes et pertinents, et les répartir avec parcimonie dans le corps du texte. 

5. Insérer des images dans votre corps de texte 

De même que les titres, insérer des images dans votre corps de texte permet de fluidifier la lecture. On dit souvent qu’une image vaut mille mots. C’est, en effet, un moyen d’illustrer vos propos pour aider vos lecteurs à se rappeler plus facilement ce qu’ils ont lu. 

Le choix des images dépend de votre ligne éditoriale et du type d’informations que vous partagez. Si vous optez plutôt sur un ton léger, quelques images humoristiques peuvent parfois faire l’affaire. Si vous êtes davantage sur un contenu pédagogique et complexe, avec des données chiffrées, une infographie est appropriée.

Par ailleurs, ajouter des images à votre article de blog contribue aussi au SEO. En attribuant des balises alt à vos images, vous permettez à Google de les lire. Il peut alors les indexer dans sa base de données « Google Images », très utilisée par les internautes pour faire des recherches en ligne. 

6. Travailler vos balises title et méta description 

Rédiger un article de blog SEO ne se limite pas au corps de votre texte. Pour le référencer, vous devez travailler vos balises title et méta description. Il s’agit du titre (en bleu, qui contient le lien vers la page web cible) et de la description que vous voyez apparaître sur la page de résultats de recherche

La balise title ne doit pas être confondue à votre titre H1 : le title apparaît dans les moteurs de recherche, le titre H1 sur votre page web. S’ils contiennent le même mot-clé principal, les deux structures de phrase peuvent être différentes. 

Ces balises sont stratégiques, car c’est ce qui va donner envie (ou non) à l’internaute de cliquer sur le lien pour accéder à votre site. Elles sont le premier aperçu que vous donnez de vos contenus. Vous devez donc capter l’attention de l’internaute pour l’inciter à visiter votre page web. Si vous ne soignez pas vos balises title et méta description, même votre article de blog le plus qualitatif aura peu de chances d’être bien référencé. 

Dans cette perspective SEO, vous devez aussi démonter à Google la pertinence entre vos contenus et les balises title et méta description. C’est pourquoi ces dernières contiennent impérativement chacune au moins une fois votre mot-clé principal.

Si vous « trompez » l’internaute en rédigeant un titre ou une description différente des contenus de votre page, c’est encore une fois votre taux de rebond qui en pâtit. Par extension, votre référencement naturel aussi ! Il est à noter que le travail de vos balises title et méta description vaut aussi pour l’URL de la page de votre article de blog SEO.

7. Publier des articles de blog SEO régulièrement 

L’optimisation du référencement naturel est un travail qui demande du temps. C’est pourquoi rédiger un article de blog SEO ne suffit pas : vous devez surtout en publier régulièrement. 

Pour obtenir de bons résultats, vous pouvez miser au moins un article par semaine. Google apprécie les contenus nouveaux. Un site régulièrement mis à jour est un signe positif, favorable à l’amélioration de votre position sur les pages de résultats de recherche

Publier régulièrement sur votre blog SEO est aussi un bon moyen de développer votre notoriété et la confiance de vos prospects. Vous montrez aux internautes que votre entreprise est active surtout experte dans son domaine d’activité. À ce titre, votre blog figure parmi vos éléments de réassurance clés.

Chaque article de blog devient une preuve de votre sérieux et de votre savoir-faire. Même si cela paraît contradictoire, toutes les informations que vous partagez « gratuitement » à vos visiteurs contribuent à accroître votre portefeuille clients à terme.

Pour atteindre vos objectifs, vous pouvez tout à fait faire appel à un rédacteur web à qui confier l’écriture de vos articles de blog SEO. Ainsi, vous êtes sûr d’avoir des contenus qui répondent aux exigences de Google et des internautes (et aux vôtres), et ce, sur une base régulière propice au SEO. 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCaptcha et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.